Après Kamuina Nsapu, les habitants de Dimbelenge appelés à regagner leurs villages

Le chef du groupement Bakwa Tshibasu, Kapena Tshinyama, invite les populations du territoire de Dimbelenge (Kasaï-Central), à regagner leurs villages, une semaine après l’attaque des miliciens de Kamuina Nsapu.  

Cette autorité traditionnelle a lancé cet appel, mardi 16 mai, à travers les médias de Kananga, chef-lieu du Kasaï-Central.

«Mes sœurs  et frères, mes tantes et oncles paternels, je vous en prie de ne pas garder nos enfants, nos mamans et femmes en train de mourir dans la foret. Retournez dans vos villages et groupements respectifs. N’ayez pas peur des militaires. Les militaires et les policiers sont là, ils représentent l’Etat. Vous ne pouvez pas fuir l’Etat », a-t-il conseillé.

A l’occasion, le chef Kapena a également exhorté les jeunes à se désolidariser du mouvement Kamuina Nsapu qui, selon lui, déstabilise cette province.

«Ceux qui ont fait leur Tshizaba (traduisez en français : fétiches) à Dibaya sont aujourd’hui regroupés et sont venus. On les a accueillis et encouragés parce qu’ils ont déposé leurs trucs», a ajouté le chef du groupement Bakwa.

Pour lui, le retour de la paix va sans doute développer le territoire de Dimbelenge comme tout le Kasaï-Central.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner