Lieutenant Jules Ngongo: «Parmi les assaillants de Beni, il y a des évadés de la prison de Kangbayi»

L’invité de la rédaction de Radio Okapi ce matin est le porte-parole des opérations  Sokola 1 Sud, lieutenant Jules Ngongo. Jeudi, un groupe armé a attaqué la ville de Beni, avant d’être repoussé par l’armée soutenue par la MONUSCO. Il affirme que l’attaque a été menée par des miliciens Maï-Maï. Treize assaillants ont été tués au cours des combats. Selon le lieutenant Ngongo, parmi les assaillants, il y avait des évadés de la prison de centrale de Beni.

Radio Okapi : La ville de Beni a été attaquée jeudi matin par un groupe d’hommes armés. Pouvez-vous nous dire ce qui s’est passé ?

Lieutenant Jules Ngongo : La ville de Beni a été attaquée dans l’objectif de conquérir notamment la mairie et l’auditorat militaire. Aussitôt, les forces armées ont intercepté le groupe Maï-Maï qui était reparti en trois groupes. A 10h30’, la situation était déjà sous contrôle des forces armées de la RDC.

Comment les assaillants sont parvenus à atteindre le centre-ville de Beni ?

Ils ont fait un débordement en se camouflant dans la population. On ne les a pas identifiés en tenue. C’est après l’attaque que nous avons su que c’était les mêmes gens que les autres [habitants] avaient vu. Ils ont fait juste un petit débordement pour arriver dans la ville de Beni. Nous avons laissé une brèche pour qu’ils puissent entrer. Ensuite, nous avons fait l’action. Et cette action a payé. Au total 13 combattants Maï-Maï ont été tués, 13 capturés et 6 blessés.

Confirmez-vous que les assaillants sont des Maï-Maï et pas des ADF ?

Je vous confirme que ces assaillants sont des Maï-Maï qui ont trouvé des renforts. Parmi ceux que nous avons capturés, certains sont des évadés de la prison de Kangbayi. Ils nous ont dit que ce sont des Maï-Maï qui ont attaqué la ville de Beni.

Quelle est la situation dans la ville de Beni ?

Depuis l’après-midi, la situation était revenue au calme. La route Beni-Butembo est normale. La circulation a repris.

Est-ce que la présence militaire a été renforcée dans la ville ?

Actuellement, nous sommes en train de les [assaillants] poursuivre parce qu’ils sont allés au-delà de la ville de Beni. Il y a un déploiement des militaires et un renforcement du bouclier de Beni qui est à la base de cette accalmie que nous avons connue le mois passé. 

Avez-vous un message pour les habitants de Beni ?

D’abord, nous rappelons que nous avons prêté serment de protéger la population, de défendre l’intégrité du territoire national. Nous demandons à la population d’avoir confiance aux forces armées de la RDC et de dénoncer tous les cas suspects et de collaborer avec l’armée en temps réel. Cela va nous permettre de faire notre travail conformément à la constitution. Nous décourageons aussi tous les jeunes qui sont membres des groupes Maï-Maï.

Propos recueillis par Suzanne Nzobo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (67)
FARDC (56)
Beni (31)
Unpc (29)
FCC (27)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Kinshasa (24)
Sécurité (24)
ADF (23)
Ituri (23)
Corruption (21)
Léopards (21)
JED (21)