RDC: 7 morts lors des combats entre l’armée et un groupe Maï-Maï à Lubero

Quatre miliciens, deux militaires et une épouse d’un militaire ont été tués samedi 24 juin matin lors des  affrontements entre les FARDC et un groupe des Maï-Maï à Kaseghe dans le groupement de Musindi au sud du territoire de Lubero (Nord-Kivu). Selon l’administrateur de ce territoire qui communique ce bilan, les assaillants ont attaqué Kaseghe aux environs de 6 heures du matin, avant d’être repoussés par  les l’armée  après  plusieurs heures de violents affrontements.

L’administrateur de Lubero, Bokele Joy,  qui ne  donne pas des précisions sur le groupe Maï-Maï auteur de cette attaque, assure toutefois que  «la situation est sous contrôle» des FARDC.

«Nous les avons repoussés mais des combats se poursuivent encore jusqu'à leur dernier retranchement», a déclaré pour sa part à l'AFP le lieutenant Jules Tshikudi, un des porte-parole de l'armée dans la région, sans identifier ce groupe Maï-Maï.

«Depuis que les combats ont commencé à l'aube, la population est en fuite. Nous demandons aux autorités de venir au secours de cette population. Plusieurs villages autour de Kaseghe sont occupés par des Maï-Maï. Il n'y a aucun militaire dans ces villages», a déclaré à l'AFP Georges Kasongo, président de la société civile de Kaseghe, une ville de 150.000 habitants.

Kaseghe est une cité du territoire de Lubero voisin de Beni où d'autres attaques ont opposé l'armée à un groupe Maï-Maï non identifié. Mais, il est qualifié par celui qui prétend être son porte-parole comme le "Mouvement national révolutionnaire" (MNR), opposé au régime du président Joseph Kabila.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner