Les députés du Nord-Kivu dénoncent l’émergence généralisée des nouveaux foyers d’insécurité à Beni

Le Caucus des députés du Nord-Kivu, principalement ceux  de Beni, Lubero et Butembo ont dénoncé, dans une déclaration à la presse jeudi 20 juillet, l’émergence généralisée de nouveaux foyers d’insécurité notamment dans la ville et le territoire de Beni.

Ils dénoncent l’occupation insuffisante du terrain par les FARDC, la Police nationale et les autres services de sécurité en territoire de Lubero. Ces élus recommandent au Gouvernement « de veiller à ce que les forces armées et autres services de sécurité cessent toute allégeance à l’un ou l’autre groupe armé de peur de légitimer certains groupes armés et de radicaliser leur antagonisme au détriment de la population locale ».

Ils demandent aussi aux forces de sécurité de  traquer immédiatement tous les Maï-Maï  et de chercher les véritables causes à la base de la « métamorphose et la métastase des groupes armés de toute nature, d’améliorer les conditions de travail des militaires et autres services de sécurité engagés sur les différents fronts au Nord-Kivu ».

Les députés nationaux du Nord-Kivu encouragent les forces de sécurité «à veiller à l’intégrité territoriale».

Ils demandent au gouvernement de tout mettre en œuvre pour la libération de deux prêtres catholiques enlevés dimanche dernier.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner