Les députés du Nord-Kivu dénoncent l’insécurité dans leur province

Le Caucus des députés du grand Nord dans le Nord-Kivu dénonce la recrudescence de l’insécurité dans cette partie du pays. Dans une déclaration faite à la presse mercredi 2 août à Kinshasa, ces députés ont notamment déploré une attaque armée des Maï-Maï habillés en tenue des FARDC, lundi 31 juillet à Bukununu dans le territoire de Lubero.

Les miliciens ont semé la terreur «en pillant et en emportant le matériel du centre de santé. Et ils ont même capturé le chef du village, Monsieur Kitimba», a affirmé le porte-parole de ce caucus, Grégoire Lusenge.

Toute la communauté nationale et internationale devrait «ouvrir grandement l’œil» sur la situation sécuritaire du Nord-Kivu, a-t-il souhaité, appelant la jeunesse locale à s’abstenir de soutenir ces miliciens sous quelque forme que ce soit.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires