Les médecins de Kinshasa durcissent leur mouvement de grève

Les médecins de Kinshasa ont décidé de durcir la grève qu’ils observent depuis la mi-juillet en passant du service minimum à «la radicalisation», a annoncé mardi sans plus de précision le docteur Simon Itelete, secrétaire exécutif provincial du Syndicat national des médecins (SYNAMED) au terme d’une réunion extraordinaire tenue à Kinshasa.
 
Le Dr. Itelete explique ce changement par le fait que le dernier conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat vendredi dernier n’a pas pris en compte les revendications des médecins.
 
«Nous attendions beaucoup de ce conseil des ministres. Mais selon les informations en notre possession, rien n’a été dit dans le sens de nos attentes alors que la situation sociale des médecins ne fait qu’empirer. Il y a certains médecins qui n’ont pas retiré les résultats de leurs enfants parce qu’ils n’ont pas payé leurs minervals. Il y en a d’autres qui ont perdu les maisons qu’ils louaient», déplore le syndicaliste.
 
Les médecins réclament l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles qui, selon eux, passent par l’application du taux de change actuel à la paie des médecins, l’inscription sur les listes des paies des médecins de Kinshasa qui ne sont pas encore rémunérés et les promotions en grades.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (102)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (48)
FARDC (40)
Beni (31)
Monusco (29)
MLC (25)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (20)
Opposition (18)