Le Phare : «F. Tshisekedi et Katumbi formels : plus de dialogue avec Joseph Kabila»


 
Revue de presse du mercredi 23 juillet 2017
 
Les résolutions issues de la rencontre entre Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi alimentent les colonnes des journaux parus ce matin à Kinshasa.  
 
Dans une déclaration faite à la presse à partir des Etats-Unis, rapporte Le Phare,  Moïse Katumbi, autorité morale du G7 et de l’AR et Félix Tshisekedi président du Rassemblement ont commenté «les rumeurs sur des tractations en coulisses entre des leaders du Rassemblement et des délégués de la Majorité présidentielle. Ces rumeurs évoquent aussi une éventuelle nomination de Félix Tshisekedi comme Premier ministre, en remplacement de Bruno Tshibala».
 
 « Aujourd’hui, comprenez-nous bien. Que tout le monde nous entende clairement. Il n’est plus question d’aller à un quelconque dialogue. L’Accord de la  Saint Sylvestre, obtenu grâce au travail des évêques de la CENCO est la seule voie à suivre. Si Kabila n’applique pas cet accord, il y aura une transition et elle se fera sans lui », affirme Moïse Katumbi, dont les propos sont repris par Le journal.
 
L’ancien gouverneur du Katanga recommande au peuple de ne pas se fier « à ce que font dire les gens de la MP », rapporte le quotidien.
 
Pour Le Potentiel, cette union entre les deux opposants au régime en place et qui regardent vers une même direction vise l’alternance démocratique.
 
Par contre, L’Avenir estime que, par leurs déclarations, Félix Tshisekedi et Moïse Katumbi ont opté pour la voie insurrectionnelle, afin de semer le chaos en RDC d’ici le mois de décembre pour «prendre le pouvoir de force, oubliant certaines dispositions constitutionnelles».
 
Selon le tabloïd, le dialogue étant une vertu partagée par la grande majorité des Congolais, il est bon que ceux qui s’agitent et veulent le pouvoir précocement, se reprennent et adhèrent avec réalisme à ce schéma, conclut L’Avenir.
 
L’autre sujet qui intéresse la presse c’est aussi le processus électoral et l’éventuel report des élections.
 
« Vers l’évaluation tripartite 2017: le report des élections confirmé », titre La Prospérité.
 
Le journal note qu’après l’évaluation tripartite entre la CNSA, la CENI et le gouvernement  fixée au  27 août, la CENI publiera un nouveau calendrier pour la tenue de la présidentielle couplée aux législatives nationales et provinciales. Elle intégrera, dans cette démarche, les options de cette évaluation, y compris tous les obstacles qui n’auront pas facilité les choses, pour prendre, cette fois-ci, le temps nécessaire à l’organisation de bonnes élections, note le quotidien.
 
Cette  tripartite va recommander, comme l’a fait la SADC, que les délais soient les plus courts mais, pas avant fin  décembre 2017, révèle le tabloïd.
 
L’Avenir note que dans une rencontre avec le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku, Mamadou Diallo, le représentant adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC recommande à la Chambre basse du Parlement d’examiner et approuver, dès la session de septembre, les amendements à la loi électorale portant répartition des sièges basée sur le nombre des électeurs enrôlés. Mais aussi, poursuit le journal,  toute autre loi qui favoriserait l’avancement du processus électoral.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Mots-clés populaires

RDC (183)
Ceni (121)
Elections (90)
FARDC (52)
Kananga (46)
Monusco (37)
Kasaï (35)
Police (33)
CNSA (32)
Grève (32)
Kinshasa (31)
élection (30)
Léopards (27)
Onu (24)
Cholera (23)
gouverneur (22)