Ituri : suite à l’éboulement de Tara, le gouvernement va délocaliser certains villages

Le vice-premier ministre chargé de l’Intérieur en séjour dans la localité de Tara (Ituri) où un éboulement de terre a fait plusieurs morts, a annoncé dimanche la délocalisation de certains villages de la région dont l’emplacement, au pied de la montagne, représente « un danger pour ses habitants ».
 
«Nous avons visité beaucoup d’agglomérations. Dans ces dernières, les maisons sont vraiment à côté de l’eau (du lac) et aux pieds des montagnes. Lorsqu’il y a un événement comme la pluie, le gouverneur et son équipe risquent encore de rentrer là-bas. Gouverner c’est prévoir. Nous avons demandé à la population de s'apprêter pour changer de milieu, construire des maisons à des endroits convenables», a dit à la presse le ministre de l’Intérieur Emmanuel Shadari.
 
Le gouvernement provincial de l’Ituri a été instruit pour sensibiliser les habitants de la région, des pêcheurs pour la plupart, et mener des actions concrètes de délocalisation des villages ciblés.
 
En séjour depuis jeudi dans cette localité sinistrée, le ministre de l’Intérieur, à la tête d’une délégation gouvernementale, a  également apporté une assistance aux rescapés. Environ 1300 tôles, des clous et des bâches ont été remises aux familles qui ont perdu leurs maisons. Des vivres dont des sacs des riz et des haricots ont été distribués aux rescapés ainsi que de l’argent pour qu’ils démarrent les activités génératrices des revenus.
 
Aux pêcheurs, la délégation gouvernementale a remis les filets et les hameçons pour la relance de leurs activités. A en croire des sources locales, le gouvernement a également décidé de prendre en charge les frais de scolarité des enfants rescapés de cet éboulement qui a fait 33 morts et 174 disparus, selon des sources officielles.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)