L’élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme de l’ONU : «mauvaise nouvelle» pour l’ASADHO, réjouissance au gouvernement

L’Association africaine des droits de l’homme (ASADHO) a déploré lundi 16 octobre l'élection de la RDC au Conseil des droits de l’homme de l'ONU. L’ONG estime que cette élection «est une mauvaise nouvelle» parce que d’après elle, la RDC n'est un bon exemple en la matière. De son côté, le gouvernement congolais s’est réjoui de cette élection. Son porte-parole promet que le pays va «partager son expérience en matière des droits de l’homme» avec les autres nations.
 
«C’est une mauvaise nouvelle. Mais, une nouvelle qui ne va pas nous décourager dans notre détermination de démontrer à l’opinion nationale et internationale que la République démocratique du Congo n’est pas bon élève en matière de protection et de promotion des droits de l’homme», a déclaré Jean-Claude Katende, président de l'ASADHO.

Selon lui, cette élection a été facilitée principalement par les Etats africains "qui, pour la plupart, ne sont pas de bons élèves en cette matière".
 
En dépit de cette élection, Jean-Claude Katende redoute une détérioration de la situation des droits de l'homme en RDC:
 
«Nous croyons que, dans peu de temps, d’ici la fin de l’année, la République démocratique du Congo sera rattrapée par la réalité, parce qu’ils vont encore violer de manière massive les droits des citoyens qui vont manifester pour réclamer l’organisation des élections. Donc, ce n’est que partie remise».
 
Malgré les contestations de différentes organisations militants dans ce secteur, la RDC a été élue lundi à New York comme membre du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Elle a recueilli 151 voix sur les 193 votants.

Le gouvernement congolais se félicite de l'élection de la RDC au Conseil des droits de l'homme de l'ONU.

Ceux qui s’opposaient à cette candidature « ont échoué ! Le monde entier-et pas seulement l’Afrique, puisque 151 voix, c’est au-delà du continent africain-vient de nous apporter un soutien significatif », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende.

Selon lui, la RDC va devoir mettre à contribution son expérience en la matière au service du Conseil des droits de l’homme de l’ONU:

«Nous avons une expérience en matière des droits de l’homme que nous tenons à partager avec le reste du monde. Il y a des partenaires de la communauté internationale plongés dans le Congo baching qui souhaitaient nous priver de ce privilège», fait remarquer le ministre.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (106)
RDC (101)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (20)
Caf (19)
Opposition (18)