RDC : ce que dit la constitution à propos des manifestations publiques

En rapport avec l’interdiction et la répression  de la manifestation du Rassemblement de l’opposition à Lubumbashi et autres manifestations publiques, l’opposition politique et la société civile dénoncent une violation permanente de la constitution.

Les droits des manifestations publiques sont parmi  les droits civiques et politiques garantis par les articles compris entre 11 et 33 de la constitution. L’article 26 indique clairement la procédure à suivre pour des manifestations publiques :

« La liberté de manifestation est garantie. Toute manifestation sur les voies publiques ou en plein air, impose aux organisateurs d’informer par écrit l’autorité administrative compétente. Nul ne peut être contraint à prendre part à une manifestation. La loi en fixe les mesures d’application».

La liberté individuelle est garantie à l’article 17. Elle est la règle, la détention l’exception, indique le constituant qui ajoute que toute personne a droit à la liberté d’expression.

« La liberté des réunions pacifiques et sans armes est garantie sous réserve du respect de la loi, de l’ordre public et des bonnes mœurs », indique l’article 25 de la constitution.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires