Elections en RDC : Kyungu wa Kumwanza demande l’accompagnement d’une structure internationale

Le coordonnateur provincial du Rassemblement de l’opposition du Haut-Katanga, Gabriel Kyungu wa Kumwanza, demande l’accompagnement de la communauté internationale pour organiser les élections en République démocratique du Congo (RDC). Au cours de sa conférence de presse, vendredi 27 octobre, il a fait savoir que sa plateforme politique n’a plus confiance aux actuels dirigeants de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

«Nous demandons à la communauté internationale de prendre ce pays entre les mains pour organiser les élections. Comme on l’avait fait après Sun city, la communauté internationale avait organisé une structure CIAT là où il y avait tous les ambassadeurs des grands pays c’est ça que nous voulons maintenant afin qu’on aille aux élections», a plaidé Kyungu wa Kumwanza.

Il a expliqué le sens de «la transition sans Kabila» soutenu par les opposants en ces termes:

«Quand vous entendez dire transition sans Kabila, en clair, nous allons demander aux Etats unis d’Amérique à l’Union Européenne et à tous les grands pays de ce monde de prendre en main notre destinée sinon, les élections n’auront pas lieu.»

Gabriel  Kyungu wa Kumwanza voudrait qu’une structure du genre Comité international d’accompagnement de la transition soit mise sur pied pour tirer le pays de la crise.

«Tant que Naanga sera là, il n’y aura pas d’élection.  Naanga a a parlé de 504 jours il a peur de publier le calendrier. Le calendrier c’est pour  2020 pour aller aux élections. Le peuple doit savoir que tant que ces gens seront au pouvoir il n’y aura pas d’élections», a déclaré le coordonnateur provincial du Haut-Katanga.

La RDC traverse une crise politique suite notamment à la non tenue des élections en 2016. Un accord a été signé prévoyant l'organisation des scrutins le 31 décembre 2017. A près de 60 jours de cette date, la CENI se dit ne pas être prête pour organiser les élections. Aucun calendrier n'est encore publié et la commission prévoit d'organiser les scrutins 504 jours après la fin de l'enrôlement.

Pour les opposants, après le 31 décembre, l'actuel président, Joseph Kabila ne sera plus président. Une position que rejette la Majorité présidentielle qui appuie la proposition de la CENI. En visite en RDC, jeudi 26 et vendredi 27 octobre, l'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley a appelé à organiser les élections en 2018.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (42)
Beni (32)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (21)
Linafoot (20)
Opposition (18)