Nord-Kivu: le paludisme tue 15 personnes en 3 jours à Luofu

La semaine dernière, 15 cas de décès dus au paludisme ont été signalés en l’espace de trois jours dans la zone de santé de Luofu, 7 km de la cité de Kayina, au sud de Lubero (Nord-Kivu). L’administrateur de ce territoire a plaidé vendredi 17 novembre pour une prise en charge des malades et pour un appui en médicaments pour toutes les structures sanitaires de la zone.

Les populations les plus affectées par le paludisme sont celles des  localités de Luofu, Miriki, Mbwavinya et environnants, selon la société civile locale. Des sources sanitaires affirment que depuis le mois d’octobre dernier, plus de 2.250 cas ont été enregistrés au centre de santé de Luofu avec 28 décès. 123 cas ont déjà été transférés à l’hôpital général de Kayina.

Rien que la semaine dernière, 15 personnes sont mortes de paludisme au centre de santé de Luofu en l’espace de trois jours. L’administrateur du territoire, Joy Bokele, parle d’une situation préoccupante :

«Nous faisons un plaidoyer pour qu’on puisse aider la zone de santé en terme de médicaments, comme vous le savez dans la zone actuellement avec beaucoup de déplacement, il y a certaines structures qui n’ont pas accès aux médicaments pour prendre en charge un grand nombre de personnes. S’ils peuvent appuyer la zone de santé, ça pourra nous aider pour faire face à cette épidémie de malaria».

La population, très pauvre, recourt souvent à l’auto-médication. Joy Bokele préconise une  campagne de sensibilisation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner