Contribution au processus électoral : la MONUSCO attend être « officiellement saisie par la CENI »

La MONUSCO se dit prête à mobiliser tous les fonds nécessaires  pour un appui logistique et technique à la CENI. Selon la porte-parole de la MONUSCO, la Mission n’attend plus que la demande expresse de la CENI pour apporter sa contribution à la mise en œuvre du calendrier électoral. 

« La CENI a été informée depuis plusieurs semaines que nous avions l’obligation de recevoir cette demande formelle pour aller de l’avant et nous sommes en mesure de penser et d’espérer que nous allons la recevoir au plus vite. La MONUSCO peut intervenir seulement qu’après avoir été officiellement saisie par la CENI. Mais conformément à la résolution 2348, nous sommes disposés à soutenir le processus électoral en apportant un soutien logistique et technique », révèle Florence Marchal qui s’exprimait ce mercredi 29 novembre en conférence des Nations unies à Kinshasa.

Elle rappelle la procédure que doit suivre ce soutien de la MONUSCO.

« Nous sommes disposés à mobiliser tous les fonds nécessaires pour mener à bien les opérations de déploiement du matériel. D’après la contrainte financière numéro 11 du calendrier électoral, la MONUSCO doit fournir un plan de soutien logistique aux élections avant le 30 novembre. Au moment où je vous parle, il ne nous est pas possible de fournir ce plan car la CENI ne nous pas toujours soumis une demande officielle d’assistance », précise Florence Marchal.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner