Malgré le massacre des Casques bleus à Beni, la Tanzanie reste engagée dans la lutte contre les ADF

La République unie de la Tanzanie reste engagée à travers la MONUSCO dans la lutte pour la neutralisation des rebelles ougandais des ADF actif dans  le territoire de Beni au Nord-Kivu. Son ambassadeur accrédité en RDC, Paul Ignace Mella, l’a affirmé, lundi 11 décembre, à l’issue de la cérémonie d’hommage aux casques bleus tanzaniens. Ces derniers ont été tués jeudi dernier au cours d’une attaque des présumés ADF aux abords du pont Semuliki sur l’axe Mbau-Kamango. Selon Paul Ignace Mella, cette attaque ne va pas freiner les efforts de son pays dans la lutte contre les ADF.
 
«Nous allons poursuivre nos efforts même si nous avons perdu 14 de nos militaires, et pour cela le travail va se poursuivre normalement et la Tanzanie n’a jamais dit qu’elle se retire», a déclaré l’ambassadeur de la Tanzanie en RDC. 
 
Pour lui, cette attaque est une «motivation dans la façon de travailler» des militaires tanzaniens.
 
«Ce n’est pas la première fois qu’on soit attaqué et ce n’est pas seulement en RDC, même au Soudan, au Liban et au Liberia, c’est déjà arrivé. Nous condamnons cette attaque et ceux qui l’ont perpétré sont des lâches et ils ont commis ce qu’on appelle un crime de guerre. Ce qui va suivre, comme d’habitude, nous et les militaires nous allons nous ranger pour continuer le travail. Nous allons aussi suivre les instructions au pays», a assuré Paul Ignace Mella.

Renforcer la position

La Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) se dit déterminée à continuer son travail de protection des civils sur l’axe Mbau-Kamango dans le territoire de Beni.

«Ce qui est important maintenant, c’est de rester engagé sur cette route pour protéger les civils surtout vers Kamango. Nous sommes déterminés à continuer notre travail sur cet axe», a assuré le représentant spécial adjoint du secrétaire général  des Nations Unies en RDC en charge des opérations, David Gressly.

La base de la MONUSCO située sur l’axe Mbau-Kamango a été attaquée jeudi 7 décembre dernier par des présumés rebelles ougandais des ADF. 14 Casques bleus ont péri lors de cet assaut des assaillants.

A l’issue des hommages rendus à ces soldats onusiens du contingent tanzanien, David Gressly, a indiqué que la MONUSCO va aussi renforcer sa position à Semuliki.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (168)
Ebola (68)
FARDC (60)
Beni (31)
Unpc (28)
FCC (26)
Ceni (25)
Ituri (25)
Lamuka (24)
Sécurité (24)
Djugu (23)
Kinshasa (22)
ADF (21)
JED (21)
Léopards (20)