Jean-Pierre Lacroix : « Le meilleur hommage aux soldats tués, c’est de travailler ensemble »

 
Le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix a estimé vendredi 15 décembre que « le meilleur hommage que les Nations unies peuvent rendre aux casques bleus tués à Semuliki, c’est de travailler ensemble  pour rétablir la paix en RDC ». Il s’exprimait à l’occasion de la cérémonie organisée à Goma en hommage aux quatorze casques bleus tanzaniens tués jeudi 7 decembre dans le territoire de Beni.
 
Pour que la paix revienne, M. Lacroix affirme qu’il faut rendre la justice pour les soldats tombés à Sumuliki.
 
«C'est est un crime de guerre et les nations Unies feront tout pour que ceux qui ont perpétré cela soient traduits en justice. Ce sont tous ceux qui sont tombés sous l’étendard des Nations Unies que nous honorons. Nous pensons à tous les blessés. C’est avec beaucoup de tristesse que nous nous retrouvons cet après-midi ici à la MONUSCO, pour honorer la mémoire de ces soldats fauchés à fleur de l’âge», a rappelé le secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix.

Maman Sidikou, le chef de la MONUSCO a affirmé que ce moment était triste pour l’ONU.
 
«C’est un moment crucial. Un moment de tristesse en ce jour où nous rendons hommage aux soldats tombes à Beni. Les vaillants soldats tanzaniens ont combattu jusqu’à le sacrifice suprême pour la paix en RDC », a rappelé le Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU en RDC
 
Pour lui, ce qui s’est passé à Semuliki, est irréparable pour les enfants, les femmes, les proches des soldats tués.
Le général Derrick Ngwebi, commandant de la force de la MONUSCO a quant à lui salué la mémoire de « soldats de la MONUSCO engagés pour restaurer la paix dans la région de Beni ».
 
Présent à cette cérémonie, le ministre congolais de la Défense, Crispin Atama Tabe affirme que la RDC est guerre et que la nation congolaise est « déterminée à gagner cette bataille ».
 
«Les soldats sont morts, arme à la main. Pourquoi la Tanzanie ? C’est le signe que la Tanzanie est déterminée à mettre fin à l’activisme de ce groupe terroriste. Nous sommes en guerre, et sommes déterminer à la gagner», a indiqué M. Atama faisant allusion aux tueurs des casques bleus dont l’identité n’est pas encore connue.

Cet hommage aux casques bleus a été introduit par un iman musulman qui a dirigé la prière pour la circonstance. Il a demandé que «Dieu puisse accueillir les casques bleus tombés sur le champ de bataille, dans leur repos éternel».
 
Le Secrétaire général adjoint de l’ONU chargé des opérations de maintien de la paix revient de la Tanzanie où il a pris part à la cérémonie d’hommages rendus par le gouvernement tanzanien aux 14 casques bleus tués la semaine dernière dans la région de Beni.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner