Kinshasa : la consigne du bruit pour exiger le respect de l’accord du 31 décembre diversement suivie

 
Cloches des paroisses, Klaxons, vuvuzela, sifflets,… ont retenti jeudi 14 décembre la nuit pendant quelques minutes dans plusieurs quartiers de Kinshasa à l’appel de l’Eglise catholique. Cette dernière a récemment fait une série de recommandations à ses fidèles pour réclamer l’application de l’accord politique du 31 décembre 2016 - qu’elle a parrainée - en vue du partage de pouvoir entre la Majorite et l’opposition jusqu’à l’organisation de prochaines élections.  
 
«Chaque jour, après la messe du matin, il est prévu la récitation de la prière pour la nation, précédée de la lecture de l’extrait du message de la CENCO (Conférence des évêques congolais). Tous les jeudis à 21 heures, les cloches des églises vont sonner. Ces cloches devront retentir pendant une quinzaine de minutes et la population est priée de les accompagner par toutes sortes de clameur et de vacarme : taper sur les casseroles, des coups de sifflets et de vuvuzela, des klaxons,… », recommandent les curés de l’archidiocèse de Kinshasa.
 
Jeudi 14 décembre, les chrétiens catholiques, cibles du message des curé ont suivi différemment ces recommandations. Dans certaines paroisses, les cloches ont sonné à 21h comme prévu.

« Je suis à Bandalungwa. Je ne suis pas loin de l’église catholique Saint Michel. La cloche a sonné à 21 h. j’ai entendu les gens siffler. Moi aussi je me suis livré à l’exercice, pendant plus au moins quinze minutes », témoigne un habitant de Bandalungwa. 
 
Cependant, dans d’autres paroisses, les choses n’ont pas marché comme prévu. C’est le cas de la paroisse Saint Joseph dans la commune de Kalamu. Plusieurs personnes venues avec des sifflets pour manifester pacifiquement, ont été déçues, parce qu’à l’heure indiquée, la cloche n’a pas sonné.
 
 « Je suis à Matonge, à la paroisse Saint Joseph. Nous nous sommes mobilisés, avec des sifflets en mains. Nous étions dehors depuis 20h40’. Mais à 21h, on n’a rien entendu jusque 21h30. Nous sommes déçus », affirme un témoin qui habite la commune de Kalamu.
 
Une nouvelle disposition qui perturbe
 
En fait, un autre message est venu perturber les dispositions prises précédemment.
 
« Contrairement aux dispositions que nous vous avons communiquées dans notre lettre du 5 décembre 2017 portant sur les manifestations pacifiques pour l’application de l’accord de la Saint-Sylvestre, après des fructueux échanges avec nos Pères les évêques, et dans le souci de tenir aux dispositions de la loi, l’heure de la sonnerie des cloches est ramenée à 18 heures », indique un communiqué du Collège des curés doyens de l’archidiocèse de Kinshasa.
 
Pour les curés des paroisses, le plus important c’est la prière et le travail de sensibilisation pour un éveil de conscience de la population afin de s’assurer de l’application de l’accord de la Saint Sylvestre et le respect du calendrier électoral. Ce dernier fixe la présidentielle en décembre 2018, soit deux ans après l’échéance initiale.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (105)
RDC (100)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (39)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (19)
Opposition (17)