Casques bleus tués en RDC : la Tanzanie exige des enquêtes

La cérémonie de derniers hommages aux casques bleus tanzaniens tués à Semuliki dans le territoire de Beni s’est déroulée vendredi 15 décembre à Goma. A cette occasion, l’ambassadeur de la Tanzanie en RDC, Paul Ignace Mella, a appelé Kinshasa à ouvrir une enquête pour retrouver un autre soldat tanzanien disparu, pendant l’attaque de jeudi dernier, attribuée aux rebelles des ADF.

C’est dans une ambiance d’émotion et de recueillement total, que la cérémonie d’hommages aux soldats de paix tués à Beni s’est déroulée à Lava site dans l’enceinte de la MONUSCO.

Présent à la cérémonie, le commandant des forces de la MONUSCO, le général Derick Ngwebi, a affirmé avoir « une pensée pieuse pour les casques bleus tués, leurs familles ainsi que leur pays ». Selon lui, ces casques bleus ont accompli dans la loyauté et la discipline leur mission jusqu’au sacrifice suprême.

Le chef de la MONUSCO, Maman Sambo Sidiku, s’est aussi dit consterné par cette tragédie. D’après lui, ce drame est irréparable pour les familles ainsi que pour leur pays.

 «Le meilleur hommage qu’on peut rendre à ces soldats de l’humanité, c’est de rester unis pour la seule cause, la paix », a affirmé le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, dans son oraison funèbre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner