Nord-Kivu : plaidoyer pour l’ouverture des enquêtes sur des possibles massacres des civils à Bwito

L’ONG Action Paysanne pour le Développement » (APD) demande au gouvernement congolais et, parallèlement à la Cour pénale internationale, d’ouvrir des enquêtes sur des cas des massacres des civils qu’elle dit avoir enregistré ces dernières semaines dans la chefferie de Bwito à Rutshuru.
 
Dans un communiqué de presse rendu public jeudi, cette organisation fait état de graves violations des droits de l’homme perpétrés ces derniers mois par des groupes armés et mouvements des bandits actifs dans la zone.
 
L’organisation cite notamment les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), les Nyatura et les Maï-Maï Mazembe, qu’elle accuse d’avoir impunément incendié des villages,  massacré des civils et commis des exactions de plusieurs formes.
 
« Les méfaits et les violations des droits de l’homme commis par les FDLR, les Nyatura et les Maï-Maï Mazembe, continuent à endeuiller les familles et le kidnapping. C’est ce qui est arrivé dans le village de Bambu. Treize personnes ont été enlevées par les Maï-Maï Mazembe et le matin quatre parmi elles ont été égorgées et neuf sont toujours entre les mains de ces bandits », a rapporté Mukandirwa-Chandi, le coordonnateur de l’association qui dénonce des actes d’une cruauté « insupportables ».
 
L’organisation demande au gouvernement d’enquêter sur ces allégations et de procéder, le cas échéant, à l’arrestation de tous ces chefs rebelles ainsi que de ceux qui tirent les ficelles des conflits interethniques dans le Rutshuru.
 
L’APD recommande part ailleurs à la MONUSCO d’accompagner les activités des dialogues communautaires dans la zone.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner