Préparatifs de Noël : engouement des kinois vers le marché central « aux dernières heures »

A la veille de Noël, plusieurs parents à Kinshasa se ruent depuis samedi vers le marché central de la ville pour des achats en lien avec les festivités de Noël, ont constaté des reporters de Radio Okapi déployés sur place.

Certains commerçants interrogés par Radio Okapi se réjouissent de l’engouement des kinois vers le marché central «  seulement aux dernières heures des préparatifs ». Une occasion pour eux de faire de bonnes affaires.

« C’est comme si tout Kinshasa s’était donné rendez-vous ici. C’est vraiment l’heure de dernières ventes et de deniers achats. Au fait, les kinois ne s’activent qu’aux dernières heures » a commenté un commerçant qui se réjouit de la hausse de la vente de ses articles samedi.

D’autres acheteurs rencontrés sur place se plaignent de manque de moyens pour satisfaire leurs enfants, exigeants en ce qui concerne les habits à porter lors de cette festivité que beaucoup d’adultes assimilent à la fête des enfants.

« Je n’ai pas assez d’argents pour acheter à mes enfants des habits neufs qui leur conviennent. Ici, tout est cher et l’état ne me paie pas bien. Je dois également pensé à l’après-Noël » s’est plaint un parent.
Pour bien des commerçants interrogés par Radio Okapi, l’apparence festive qu’affiche le marché central de Kinshasa ces derniers jours cache une réalité toute autre. «  A Kinshasa, certaines familles se préparent effectivement à la fête de Noël tandis que d’autres se plaignent du manque des moyens pour satisfaire les desiderata de leurs enfants ».
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner