Nord-Kivu: cinq civils tués par des présumés Maï-Maï Nyatura à Bwito

Cinq personnes, des civils pour la plupart, ont trouvé la mort dans une série d’attaques perpétrées par des présumés miliciens Nyatura du 25 au 27 décembre à Yobora et Mutanda, deux localités de la chefferie de Bwito à Rutshuru (Nord-Kivu).

La première attaque a eu lieu durant la nuit de Noel, le 25 décembre dernier à Yobora. Selon des sources sécuritaires sur place, des miliciens Nyatura ont tué par balles quatre personnes, dont une femme et deux enfants. Ils ont ensuite incendié 144 habitations, avant de se volatiliser.

Durant la nuit de mercredi à jeudi 27 décembre, les mêmes assaillants ont récidivé en attaquant la localité de Mutanda. Un jeune a été tué et deux autres civils blessés par balles durant l’assaut des miliciens.

L’intervention des militaires déployés dans le secteur a dû réduire l’impact de l’attaque de Mutanda, a estimé pour sa part  Hope Sabili, le fonctionnaire délégué du gouverneur à Mutanda.

Cependant, cette série d’attaques a occasionné les déplacements massifs des habitants de ces deux localités vers Kibirizi et Somikivu et Kanyabayonga.

De son côté, la société civile locale craint la résurgence des conflits intercommunautaires, en faisant remarquer que les attaques des Nyaturas visaient les membres de la communauté Nande.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner