Vital Kamerhe : «A partir d’aujourd’hui, nous commençons le processus de départ de monsieur Kabila»

Après la répression dimanche 31 décembre de la marche des laïcs catholiques par la Police nationale congolaise, le président de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital affirme que le processus de départ de Joseph Kabila est déclenché.

«Notez qu’à partir d’aujourd’hui, nous commençons le processus de départ de Monsieur Kabila parce qu’il aura souhaité lui-même», a affirmé Vital Kamerhe, dans une interview accordée à Radio Okapi.

Le président de l’UNC était dimanche à la messe de la paroisse Saint Michel de Bandalungwa. Il se dit «très indigné et en colère contre le régime» et s’insurge contre la violation des lieux de culte par les forces de l’ordre.

«Ce qui s’est passé à l’Eglise Saint Michel où j’étais, c’est inacceptable. Nous avons dû secourir le pauvre curé qui n’arrivait plus à voir avec tout ce qu’on a jeté comme gaz lacrymogène. Les mamans pleuraient et ne faisaient que maudire Kabila», a relaté Vital Kamerhe, qui affirme qu’il n’a pas peur.

Le président de l’UNC félicite tous les Kinois qui ont pris part à la marche et déplore des pertes en vies humaines.

«Il y a eu des morts. Mais on ne peut pas libérer le peuple, libérer son avenir sans effusion de sang», a-t-il indiqué.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner