Accord de la saint Sylvestre: Jacques Djoli appelle à un nouveau consensus des signataires

Le consensus qui sous-tendait l’accord de la Saint Sylvestre est rompu, estime Jacques Djoli, cadre du Mouvement de libération du Congo (MLC), qui appelle les parties prenantes à se retrouver pour donner la même interprétation de ce texte. Ce consensus  n’annule pas la constitution du pays, répond Tryphon Kin Kiey Mulumba, cadre de la Majorité présidentielle (MP).

L’opposition affirme que cet accord n’a jamais été appliqué, alors que la majorité soutient le contraire. Or, «la force de l’accord […], c’est le consensus dans l’engagement, le consensus dans l’interprétation, le consensus dans la mise en œuvre. Mais, lorsque les acteurs agissent par embuscade ou de mauvaise foi, comme l’ont dit les Evêques, mais, l’accord n’est plus capable de gérer cette période conflictuelle », note M. Djoli.

Pour lui, les parties doivent se mettre autour d’une table non pas pour se partager encore le pouvoir, mais pour trouver un mécanisme susceptible de conduire le pays aux élections de manière sereine.

/sites/default/files/2018-01/020118-p-f-prof_jacques_djoli-00.mp3

«Consensus entre parties privées»

Ce consensus  entre parties privées auquel fait allusion Jacques Djoli n’élague pas la constitution de la République, réagit Tryphon Kin Kiey Mulumba, membre du bureau politique de la MP.

«Il y a eu certes consensus entre parties privées. Mais, cet accord ne supprime en aucune façon la constitution en ce qui concerne le président de la République», a-t-il affirmé, évoquant l’article 70 de la constitution qui, selon lui, permet au chef d’Etat arrivé fin mandat de rester en fonction.

/sites/default/files/2018-01/05._020118-p-f-prof_kin_kiey-00.mp3

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner