Kinshasa : l’épidémie du choléra pourrait connaitre une aggravation suite aux inondations (ministre)


Le ministre de la Santé, Oly Ilunga, affirme que l’épidémie du choléra pourrait connaitre une aggravation dans les prochains jours à Kinshasa suite aux inondations qui ont endeuillé la capitale de la RDC.
D’après le Dr Oly Ilunga, le  gouvernement vient d’adopter des mesures de sécurité pour lutter contre la propagation de cette maladie.

« Le choléra est une maladie qui est liée à l’eau. Dans une situation d’inondation comme celle qu’on connaît, le risque de propagation est élevé. C’est la raison pour laquelle il y a deux types de mesure qui ont été prises : d’abord sur le plan de la santé publique, le cadre des 35 zones de santé sont en alerte. Il y a une réunion prévue avec les équipes cadres des zones de santé pour avoir un briefing complet. Les organes de surveillance doivent être actifs. De l’autre côté, il y a une commission interministérielle qui a été installée pour réparer et faire la prévention », détaille M.Ilunga.

Il affirme qu’il y a un travail que le ministère de la Santé fait avec le ministère de l’Energie pour « restaurer l’approvisionnement en eau potable dans des zones à risque».
Le Dr Ilunga ajoute que les  travaux de drainage entamés vont se poursuivre.

Neuf zones de santé touchées

Neuf  zones de santé sur les trente-cinq que compte la capitale congolaise sont touchées par cette épidémie, affirme le coordonnateur national du programme de lutte contre le choléra, le professeur Didier Bompange. Il assure que les mesures prises  au niveau des responsables de la santé vont permettre de contenir cette maladie.

« Nous avons organisé les centres de prise en charge qui sont en train de fonctionner au camp Luka. On a réquisitionné du personnel expérimenté à travers la ville. Tous les médicaments ont été mis en place pour améliorer l’accès gratuit aux soins. Un système d’ambulance a été mis en place par les autorités de la division provinciale de santé, appuyée par le cabinet du ministre de la Santé, pour faire en sorte que ces ambulances soient disponibles 24h sur 24», précise M. Bompange.

Il affirme qu’une réflexion est menée sur un plan concerté de gestion de la situation pour éviter qu’elle dégénère.

Douze décès sur les 133 cas de choléra ont été enregistrés dans la capitale entre le 25 novembre et le 28 décembre 2017 à Binza Météo et à Kintambo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (85)
Ebola (82)
RDC (78)
Elections (70)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)