Beni : des rebelles ougandais des ADF condamnés jusqu’à la peine de mort

La cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu, siégeant en chambre foraine à Beni a condamné, mercredi 10 janvier, des rebelles ougandais des ADF et leurs collaborateurs à des peines qui varient entre deux ans de servitude pénale à la peine de mort. La peine la plus lourde, la peine de mort, a été infligée au  seigneur de guerre David Mbusa Maranata, chef du mouvement Maï-Maï Corps du Christ.

Ce mouvement avait occupé le Mont Carmel dans la ville de Butembo et le mont Sehe à Kabasha, dans le territoire de Beni.

Quant au deuxième au prévenu Oscar Lusenge alias Tango-Tango, il a été condamné à la prison à vie.

Pour sa part, Kasereka Lucien Faustin, un ancien combattant ADF qui s’est démobilisé volontairement est déchargé des accusations qui pesaient sur lui.

Il était poursuivi pour participation à un mouvement insurrectionnel et association des malfaiteurs. Il a été kidnappé en 2004 par le Commandant ADF Braider.

Kaserela a été déchargé des poursuites afin «d’encourager les autres qui traînent les pieds en brousse à lui emboîter le pas», a indiqué le président de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu, le Colonel Ntshayikolo Esosa.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (86)
Ebola (84)
RDC (74)
Elections (67)
élection (63)
FARDC (48)
Beni (45)
Monusco (42)
Opposition (33)
ADF (32)
FCC (28)
Vclub (26)
Caf (23)
Léopards (20)
Linafoot (20)
Mazembe (19)