RDC : les étudiants refusent «que leur sang soit versé une fois de plus» à travers des manipulations politiciennes

Les étudiants congolais réunis au sein de la Représentation des étudiants du Congo (REC) disent «non à la manipulation de la jeunesse estudiantine par des hommes politiques». Dans leur cahier de charges présenté vendredi 19 janvier, ils appellent aussi au respect du caractère apolitique des universités.

«Nous refusons que le sang d’un seul étudiant congolais soit versé encore une fois de plus», a déclaré le président de la REC, Mario Baitelemeke Mondende, à l’occasion de la cérémonie d’échange de vœux, cette structure.

Il appelle ses camarades à se concentrer les études qui justifient leur raison d’être à l’université.

Dans le cahier de charges de la REC, les étudiants déplorent la politisation et la manipulation de la part des hommes politiques. Certains sont morts lors des événements «malheureux» de janvier 2015 et septembre 2016, a rappelé Mario Baitelemeke.

Ces actions ont permis le positionnement de certains politiciens. Ils en ont tiré profits et ont oublié les jeunes qu’ils ont utilisés pour y arriver mais les problèmes des étudiants sont restés les mêmes, a-t-il dénoncé.

La REC a également invité la classe politique de toute tendance confondue (opposition comme majorité), à se préparer aux les élections, conformément au calendrier électoral publié par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette dernière annonce notamment la présidentielle couplée aux législatives et provinciales pour le 23 décembre 2018.

Sur le plan social, la REC invite le gouvernement congolais à améliorer les conditions de vie des étudiants dans les universités.

Elle propose entre autres la création des cantines scolaires «aux prix académiques», c’est-à-dire, à la bourse des étudiants.

Elle plaide aussi pour :

  • La réhabilitation des homes
  • La réduction du cout de transport pour les étudiants régulièrement inscrits
  • La reprise des bourses d’études pour les finalistes dans le budget de l'Etat.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner