Lubumbashi: les habitants de Kalebuka saccagent un poste de police

Les habitants du quartier Kalebuka dans la commune Annexe à Lubumbashi ont attaqué la police et saccagé plusieurs de ses bureaux, à la suite du meurtre mardi 6 mars d’un homme par des bandits armés. Pour disperser la foule et rétablir l’ordre, la police a fait usage de gaz lacrymogènes.

Peu après minuit mardi, des bandits armés ont opéré dans plusieurs maisons de Kalebuka, où ils ont emporté de l’argent et ont blessé un homme par balle. Ils ont tenté par la suite de violer la femme d’un boulanger du coin. La femme s’y est opposée en leur montrant son bébé de deux semaines, rapportent des témoins. Ils l’ont ensuite conduite dans la chambre pour abuser d’elle. Son mari les a suivis et c’est alors que les assaillants lui ont tiré dessus. Il est mort sur le coup, laissant quatre orphelins.

Peu avant de s’enfuir, ces bandits ont créé la panique en tirant en l’air.  Pris de colère, les habitants de ce quartier sont descendus dans la rue et ont barricadé la route avec des pneus enflammés.

Alertée, la police arrivée sur le lieu et voulait récupérer le corps ensanglanté qui gisait par terre. Elle s’était butée à la résistance de la population qui lui reprochait d’être venue trop tard. Elle a dû faire usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule en furie, renseigne le bourgmestre de la commune Annexe. Le corps de la victime a été finalement récupéré et amené à la morgue.

La population est allée saccager les bureaux de la police et s’en est aussi prise à tous les bureaux des services de l’Etat du marché de Kalebuka. Le calme est finalement revenu après l’arrivée des autorités provinciales et urbaines et celles de la police. Le bourgmestre de la commune Annexe, qui déplore cet acte, indique que dans ce désordre, certains biens du marché municipal ont été aussi emportés par des inconnus.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner