Problématique de l’application du salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) en RDC

Depuis le vendredi 6 avril dernier, les travailleurs de certaines entreprises de l’Etat sont en grève.

Selon le président de l’intersyndicale nationale du Congo, «cette  grève est consécutive au non-respect de la signature  par le gouvernemement du décret  autorisant l’entrée en vigueur du nouveau salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG ) réajusté à 5 dollars».

Ce SMIG a été négocié depuis le 2 novembre 2017 au Conseil National du Travail où la Tripartite s’était réunie et décidé son application dès le 1er janvier 2018.

-Comment commentez-vous cette actualité ?

/sites/default/files/2018-04/20180410-pa-application-smig-site.mp3

Thème du mercredi 11 avril 2018

Le week-end dernier la CENI a publie, apres nettoyage du fichier, la liste définitive des électeurs.

Près de cinq millions de doublons, environ neuf cent mille mineurs radiés après nettoyage du fichier.

La RDC dispose donc d’un fichier consolidé de près de 40 million d’électeurs.

Par ailleurs la CENI a déposé depuis le lundi 9 avril le projet de loi sur la répartition des sièges.

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (105)
RDC (101)
Elections (90)
Ebola (86)
élection (46)
FARDC (38)
Beni (31)
Monusco (30)
MLC (26)
FCC (23)
Linafoot (19)
Caf (18)
Opposition (17)