Le Phare: “Ebola à Kinshasa : fausse alerte !”

Le fièvre à virus Ebola et le report du meeting de la plate-forme “Ensemble” sont à la une des journaux parus jeudi 24 mai à Kinshasa.
Forum des As, citant le ministère de la Santé, indique que la patiente, venue de Brazzaville en République du Congo, souffrait plutôt d’une jaunisse non liée au virus d’Ebola. “Les Kinois ont éprouvé une peur irraisonnée à la suite d’une rumeur mercredi 23 mai, faisant état d’un cas d’Ebola détecté à l’Hôpital général de référence de Kinshasa, ex-Mama Yemo” selon le quotidien.
Au regard de ce “démenti du ministère de la Santé”, Actualité.cd, conclut que l’épidémie reste donc circonscrite dans la province de l’Équateur où deux malades qui s’étaient évadés lundi de l’hôpital général de Wangata à Mbandaka ont été retrouvés morts mercredi. L’enterrement sécurisé a été assuré par la Croix-Rouge en présence de MSF.
Jusqu’au 21 mai 2018, 58 cas ont été enregistrés dans les zones de santé de Wangata, Bikoro et Iboko, en raison de 28 cas confirmés, 21 cas probables et 9 cas suspects, a indiqué mercredi le Représentant résident de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) en RDC, docteur Allarangar Yokuide cité par Le Phare.
Selon lui, plusieurs équipes multidisciplinaires, comprenant des membres du gouvernement et ses partenaires, ont été mises sur pied pour une riposte efficace contre la fièvre Ebola.
Les dispositions sont prises depuis l’apparition des premiers cas d’Ebola cette année pour stopper la propagation de cette épidémie vers d’autres coins du pays, notamment vers la capitale. Ainsi, des contrôles sanitaires ont été institués dans les ports de Kinshasa. Et pour une meilleure prévention, les responsables des hôpitaux ont été appelés à signaler à qui de droit des cas suspects.
Report du meeting
Sur le plan politique, Forum des As annonce que, suite à l’inhumation du pasteur Joseph Olangi N’Koy le 2 juin à Kinshasa, "Ensemble pour le changement" accepte le renvoi de son meeting au 9 juin.
“Ce report résulte des concertations qui ont lieu hier mercredi 23 mai 2018 à l’Hôtel de ville entre le gouverneur André Kimbuta Yango et une délégation d’Ensemble conduite par son secrétaire général, Delly Sesanga”, renchérit Le Phare qui précise que “Christophe Lutundula, Jean-Claude Vuemba, Jean-Bertrand Ewanga, José Endundo et Adam Bombole, faisaient partie de la délégation de la plateforme soutenant la candidature de Moïse Katumbi à la présidentielle du 23 décembre 2018.” Par ailleurs, le dernier meeting de l’UDPS à la Place sainte Thérèse a démontré que l’autorisation du meeting évite les dérapages plutôt que son interdiction, note le quotidien.
Pour sa part, Le Potentiel révèle : “La RDC au centre des discussions à Paris”. La crise congolaise se traite très loin de Kinshasa. Le président français a reçu mercredi Paul Kagame du Rwanda. La semaine prochaine, ça sera le tour du chef de l’Etat angolais, Joao Lourenco. “Tout indique que Paris consulte les puissances régionales concernées en vue d’un attérrissage en douceur du processus électoral en RDC. Ce ballet diplomatique à Paris intervient alors que la MP a décidé de faire de son autorité morale son candidat aux élections de décembre 2018 en violation de la Constitution”, estime le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (83)
RDC (78)
Elections (73)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)