Uvira : échauffourées entre jeunes et forces de sécurité


 
La circulation a repris à la mi-journée ce mercredi 13 juin à Rugenge, dans la cité d’Uvira où des jeunes avaient barricadé la route nationale numéro cinq depuis la matinée. Les manifestants dénonçaient l’insécurité grandissante dans ce quartier après la mort par balle, la veille, d’un jeune de 23 ans fauché par des hommes armés vêtus en uniforme militaire. Deux personnes ont été blessées lors des échauffourées entre ces jeunes et les forces de l’ordre et de la défense ce matin.
 
Les militaires et policiers sont intervenus à Rugenge, avec des tirs de sommation. Ils ont réussi à disperser les manifestants et à dégager la route barricadée à quatre endroits différents : au pont Kavimvira, au lieu de l’incident sur l’avenue Petrocongo, sur l’avenue Kinaga et à l’entrée du parking Rugenge.
 
Un jeune manifestant, blessé à la tête par des lacrymogènes, a été admis à l’hôpital ainsi qu’un major de la police blessé à la main par des jets des pierres. La cheffe du quartier de Rugenge, Gertrude Muganwa, appelle les jeunes au calme :
 
« J’appelle les jeunes au calme, le temps d’inhumer leur ami décédé, le reste nous le ferons après. Nous allons organiser une réunion avec tous les jeunes. Je leur demande de prendre leur mal en patience, nous devons réfléchir avant de trouver des solutions à ce problème d’insécurité ».
 
Le jeune Alexis Birango, revendeur des crédits téléphoniques dans un kiosque sur l’avenue Petrocongo est mort mardi soir de ses blessures, 30 minutes après son évacuation à l’hôpital. Des hommes armés en uniforme militaire ont emporté son sac contenant de l’argent et des cartes prépayées, après lui avoir logé trois balles, sur la nuque, à l’abdomen et la jambe. Il s’agit d’un deuxième incident enregistré sur l’avenue Petrocongo en l’espace d’un mois. Le dernier avait fait un blessé grave.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ebola (97)
RDC (83)
Ceni (80)
Elections (78)
élection (54)
FARDC (45)
Beni (44)
Monusco (40)
ADF (28)
Caf (25)
Vclub (24)
Opposition (22)
MLC (21)
Léopards (21)