Convocation de l’électorat en RDC : une frange de l’opposition émet des réserves

La Majorité présidentielle (MP) salue la convocation officielle par la CENI de l’électorat pour les élections provinciales, législatives et présidentielles prévues le 23 décembre 2018. Elle se félicite du fait que le calendrier électoral « est en train d’être respecté à la lettre ».
 
Selon Joseph Kokonyangi secrétaire général adjoint de la MP, sa structure est prête à soumettre les candidatures à tous les niveaux.
 
« La majorité présidentielle a promis les élections, et voici les élections sont en train de venir calmement et sûrement. Je suis content que cette étape soit arrivée et que le calendrier soit respecté et qu’aujourd’hui nous avons commencé à déposer nos candidatures à la CENI. La Majorité présidentielle avec ses alliés de l’opposition dont le Premier ministre et les autres, nous sommes prêts et nous nous apprêtons pour gagner ces élections dans le cadre du FCC [plate-forme regroupant partis de la majorité et de l’opposition réunis au sein du gouvernement, NDLR] que nous avons créé ensemble », a déclaré M. Kokonyangi.
 
En ce qui concerne la désignation du dauphin de l’actuel chef de l’Etat, Joseph Kokonyangi affirme qu’il sera connu lorsqu’il sera question de dépôt des candidatures à la présidentielle.
 
« Nous sommes à l’étape des députés provinciaux, c’est en juillet qu’on va passer à l’étape du dépôt des candidatures des députés nationaux et du Président de la République. C’est en ce moment-là qu’il faut me poser cette question », a dit le secrétaire général adjoint de la MP.  
 
Ensemble pour le changement émet des reserves
 
La plateforme Ensemble pour le changement qui soutient la candidature déclarée de Moïse Katumbi affirme qu’elle est sereine. Elle croit encore à l’accord du 31 décembre 2016 qui devra régler, selon elle, la situation de son candidat à la présidence. Mais le secrétaire général adjointchargé de la mobilisation, propagande et porte-parole, Jean Bertrand Ewanga, émet toute de même des réserves quant à la vraie volonté du pouvoir en place à organiser les élections en décembre de cette année.
 
« Rien ne nous empêche d’être à temps tel qu’imparti par la loi. Nous nous préparons depuis belle lurette. Tous les dossiers sont au point pour présenter nos candidatures. Est-ce qu’il y a confiance, pas tellement, il faut des assurances, nous nous réservons aussi, mais nous voulons être prêts. La volonté du pouvoir, c’est de nous amener pour que le pouvoir trouve des prétextes que les élections n’ont pas eu lieu ce n’est pas moi, c’est l’opposition. Et c’est pourquoi nous nous sommes arrangés pour être prêts », a détaillé Jean Bertrand Ewanga.   

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (91)
Ebola (86)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (29)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)