Le Phare : « Loi électorale : faux débats sur Shadary, Bemba, Katumbi… »

Revue de presse de mardi 14 août 2018.

Après la renonciation officielle de Joseph Kabila à un troisième mandat,plusieurs officines politiques tentent de distraire l’opinion nationale en lançant de faux débats sur l’éligibilité ou non de certains candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre 2018, remarque Le Phare, qui indique que la loi électorale révisée en décembre 2017 « est claire, comme l’eau de roche, sur les critères de recevabilité et d’irrecevabilitédes candidatures ».

Pour ce quotidien, ces officines font croire qu’Emmanuel Shadary, le dauphin du Chef de l’Etat actuellement en fonctions, serait inéligible pour avoir postulé comme « candidat indépendant » sans avoir, au préalable, démissionné de son poste de Secrétaire Permanent du PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la Démocratie) et que Jean-Pierre Bemba le serait aussi pour avoir été condamné à une année de prison dans l’affaire de subornation de témoins, encore pendante à la Cour Pénale Internationale.

Le Phare dit se faire le devoir de préciser que l’incise relative à la démission préalable des candidats indépendants de leurs partis ou regroupements politiques avant de se porter candidats à un mandat électif a été évacuée du texte sus-évoqué. « Quant à Jean-Pierre Bemba, il n’est sous le coup d’aucune condamnation définitive dans le dossier de subornation de témoins. En attendant la décision du juge d’appel, sa candidature à la présidentielle ne souffre d’aucune irrégularité », écrit le quotidien.

Forum des As se penche sur la candidature commune de l’opposition et fait savoir que les opposants font bloc et rejettent la machine à voter et exigent le retour de Moïse Katumbi. Néanmoins, fait observer le quotidien, ils félicitent Joseph Kabila pour avoir respecté la limitation constitutionnelle du nombre de mandats présidentiels .

L’opposition a aussi exigé le remplacement du rapporteur de l’UDPS à l’UDPS à la CENI, renchérit 7sur7.cd

« Les leaders de l’opposition exigent l’extirpation des électeurs présumés fictifs estimés à près de 10 millions sur plus de 40 millions d’enrôlés du fichier électoral; l’opposition exige aussi la libération de tous les prisonniers politiques dont Muyambo…ainsi que les militants des mouvements citoyens Lucha et Filimbi », a déclaré Ève Bazaiba, citée par ce média en ligne.

Une autre exigence : le rapatriement de la dépouille du leader historique de l’Opposition, Etienne Tshisekedi, avant les élections, ajoute Actualité.cd

Au sujet de la candidature commune de l’opposition à l’élection présidentielle, Le Potentiel estime qu’Adolphe Muzito et Félix Tshisekedi ont une même vision, et un même idéal. »

Pour le tabloïd, les deux hommes sont plus que jamais unis autour d’une même vision, venir à bout de la pieuvre de l’Est, et d’un seul idéal, l’alternance démocratique.

Cas-info.ca se penche aussi sur le processus électoral et annonce un sommet régional consacré à la République démocratique du Congo et le Soudan du Sud, mardi 14 août à Luanda en Angola.

D’après les informations rapportées par Afrique.lalibre.be, ces assises visent à analyser l’évolution de la situation en RDC, les accords signés au Soudan du Sud pour la paix et aussi la situation politico-sécuritaire de la région.
 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (101)
Ceni (100)
Elections (94)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (45)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Vclub (19)
Linafoot (18)
Opposition (18)