Actualite.cd: « RDC : la condamnation de Franck Diongo à 5 ans de prison confirmée en cassation »

Revue de presse du jeudi 6 septembre 2018

Certains journaux de Kinshasa analysent la confirmation de la peine infligée à Franck Diongo par la Cour de cassation.

Actualite.cd rapporte que la Cour de cassation a confirmé, mercredi 5 septembre la condamnation à 5 ans de prison ferme du président du Mouvement lumumbiste rogressiste (MLP), Franck Diongo. Ses avocats qui espéraient son acquittement sont déçus.

« La Cour a dit la politique au lieu de dire le droit. Elle s’est écartée du bon chemin. C’est une justice aux ordres, une justice injonctionnelle », regrette Me Nico Mayengela.

La Cour Suprême de Justice avait reconnu Franck Diongo comme l’auteur intellectuel de l’arrestation arbitraire, séquestration, tortures, coups et blessures sur des militaires de la Garde républicaine, dans sa résidence du quartier des Anciens Combattants, à Binza/Ozone, en décembre 2016, rappelle Le Phare.

C’est ainsi que sa requête pour la révision de son procès, déposée auprès de  la Cour de Cassation, a été déclarée recevable mais non fondée parce qu'il a déposé tardivement les preuves de son innocence, poursuit le quotidien.

Il s’agit, entre autres, des rapports médicaux établis par des hôpitaux de l’Etat, lesquels font état de l’inexistence des lésions graves, blessures et fractures ayant entraîné leur invalidité physique totale ou partielle, explique le tabloïd.

Dans un autre registre, les tabloïd kinois commentent le sort des opposants après les arrêts de la Cour constitutionnelle invalidant certains candidats à la présidentielle.

Le Potentiel révèle que Katumbi, Bemba et Muzito se retrouvent à Bruxelles pour former un front pour l’alternance démocratique. En séjour en Belgique, Adolphe Muzito, candidat recalé à la présidentielle, en a longuement discuté avec Moïse Katumbi, un autre exclu de la présidentielle, avant d’en faire part à Jean-Pierre Bemba, également écarté de la course présidentielle, détaille le journal.

D’autres leaders de l’opposition notamment Freddy Matungulu, Martin Fayulu, Félix Tshisekedi et éventuellement Vital Kamerhe sont annoncés à Bruxelles pour préparer la riposte, conclut le quotidien.

Forum des As de son côté indique qu'après le verdict de la Cour constitutionnelle, les ténors de l’opposition sont divisés entre la dynamique unitaire et les agendas personnels.

L’option d’un candidat unique de l’opposition passe finalement pour une simple vue de l’esprit dans une opposition plurielle où chacun entend jouer sa partition pour avoir droit de cité dans la configuration politique de demain, précise le quotidien. Plus d’une fois, l’opposition a expérimenté ce genre d’alliances circonstancielles sans qu’elles puissent résister à l’épreuve du temps, conclut le journal.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (102)
Ceni (99)
Elections (92)
Ebola (87)
élection (49)
FARDC (44)
Beni (34)
Monusco (30)
MLC (24)
FCC (23)
Caf (23)
Linafoot (19)
Vclub (19)
Opposition (18)