Nord-Kivu : un point de péage privé au centre d’une controverse à Mushaki

François Cario est l’initiateur d’un point de péage privé à Mushaki, à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Goma. Il soutient que son initiative vise à financer les travaux de réhabilitation des routes de déserte agricole. De leur côté, plusieurs usagers et une ONG locale lui dénient cette qualité. 

Depuis près d’un mois, tous les engins roulants sont contraints de payer de l’argent à ce point de péage privé. Une moto paie par exemple 1000 francs congolais, 7 USD pour une camionnette et 15 USD pour un camion de type Fuso.

Pour François Cario, l’argent qui proviendrait de ce péage sera affecté à la réhabilitation des routes de déserte agricole du coin. Il dit s’appuyer sur l’autorisation de la mairie de la ville de Goma et du ministère provincial de l’agriculture pour entretenir les deux routes de désertes agricoles.

Cette assertion est rejetée par le président de l’Union des jeunes pour la défense des droits des agriculteurs,Modeste Amini, qui en appelle d’ailleurs à la suppression de cette barrière.

« Ce qui nous a surpris, c’est de voir un civil qui n’a aucune qualité dans cette contrée ériger une barrière et commencer à rançonner les paisibles citoyens dans cette contrée… », a déclaré Modeste Amini.

 

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner