Election : ATIC menace de saisir la justice contre la CENI

Le regroupement politique Alliance pour la Transformation intégrale du Congo, ATIC, et les avocats conseils du député Nicolas Akpanza accusent la Commission Electorale Nationale Indépendant (CENI) d’avoir violer l’article 168 de la Constitution, et menacent de la traîner en justice.

Au cours d’une conférence de presse tenue mercredi 7 novembre à Kinshasa, ces avocats ont expliqué que leur client a été invalidé par la CENI puis réhabilité par un arrêt de la Cour Constitutionnelle le 10 septembre 2018. Mais, la CENI n’a jamais exécuté cet arrêt estimant que la décision de la cour est intervenue en retard, ont déclaré ces avocats.

Ils invitent donc la Commission Electorale Nationale Indépendante à exécuter cet arrêt, faute de quoi ils menacent de saisir le parquet général près la cour de cassation contre tous les membres du bureau de la CENI qu'ils accusent d'"abstention coupable".

Toussaint Alonga, l’un des avocats du député Nicolas Akpanza, considère que le refus par la CENI d’exécuter l’arrêt de la Cour constitutionnelle relève tout simplement de la rébellion à l’ordre établi.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (87)
Ebola (81)
RDC (77)
Elections (72)
élection (61)
FARDC (51)
Beni (44)
Monusco (39)
ADF (32)
Opposition (31)
FCC (30)
Vclub (27)
Léopards (24)
Caf (23)
Linafoot (20)
Mazembe (19)