L’avenir du projet d’Inga III

La République démocratique du Congo (RDC) a annoncé, mardi 16 octobre, la signature d’un « accord de développement exclusif » avec deux entreprises chinoise et espagnole pour tenter de financer son projet de barrage hydroélectrique Inga III, sur le fleuve Congo, d’une capacité de 11 000 mégawatts.

Selon plusieurs analyses « Le projet d’Inga III est capital pour la RDC, parce qu’elle va apporter 4,8 MW et sera la réponse à l’industrie du pays, la réponse à l’électrification du pays, également la réponse pour plusieurs sous-régions de l’Afrique ». C’est donc un grand rendez-vous, pensent certains.

-Quel regard portez-vous sur la manière dont le pays négocie et avance avec le projet ?

/sites/default/files/2018-11/20181108-pa-projet-inga-iii-site.mp3

Thème du vendredi 9 novembre 2018

La Fondation Mo Ibrahim a publié le 29 octobre 2018 son rapport sur l’indice de la bonne gouvernance en Afrique. Selon ce rapport, les pays africains montrent des divergences croissantes dans la performance de la gouvernance globale ; alors que les attentes fortes d’une population de plus en plus jeune ne sont pas pour le moment satisfaites.

La République démocratique du Congo gagne ainsi une place en occupant la 47è place, avec un score de 32 points sur 100 en matières de l’amélioration de la gouvernance.

Comment commentez-vous cette actualité ?

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires