Meurtre des experts de l’ONU : un renseignant accusé d’avoir travesti des propos entendus

Le tribunal militaire garnison de Kananga a entendu jeudi 22 novembre le renseignant Thomas Nkashama, soupçonné d’avoir travesti certains propos tenus lors d’une réunion entre la famille Kamuina Nsapu et les experts de l’ONU au moment de la traduction. 

Au cours de cette audience, trois nouveaux renseignants ont été entendus. Parmi eux, Thomas Nkashama, un membre de la famille Kamuina Nsapu qui a participé à une réunion avec les experts la veille de leur départ pour Bunkonde. Ce jour-là, Zaida Catalan et Michael Sharp ont rencontré des membres de la famille Kamuina Nsapu à Kananga. José Tshibuabua, Betu Tshintela, Thomas Nkashama ont participé à cette réunion ainsi que des membres de la famille Kamuina Nsapu dont François Mwamba, qui conduisait la délégation.  

Toute la conversation avait été enregistrée. Le ministère public en a révélé quelques extraits au cours de l’audience. Dans l’un des extraits, les participants parlent de la situation à Bunkonde après que Michael Sharp a évoqué la volonté de s’y rendre avec sa collègue Zaida Catalan. Betu qui va accompagner les experts dans leur voyage assure que la situation est calme à Bunkonde. Mais le vieux François Mwamba émet des réserves, expliquant qu’il ne pouvait pas donner des assurances au sujet de la sécurité à Bunkonde. En tshiluba, il interdit aux personnes présentes à la rencontre de donner des garanties sécuritaires aux experts.  

Thomas Nkashama traduit tout le contraire de François Mwamba. « En ce qui concerne les garanties à Bunkonde, vous pouvez arriver, il n’y a rien », dit-il en substance. « Erreur ou acte délibéré ? », s’interroge alors le ministère public. Au cours de la prochaine audience prévue lundi, il sera encore question de la préparation du voyage des experts à Bunkonde.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (63)
FARDC (52)
Ceni (31)
Kinshasa (28)
Beni (28)
FCC (27)
Unpc (27)
Corruption (25)
UDPS (25)
Butembo (21)
Sécurité (20)
Monusco (20)
élection (19)
Police (19)
Goma (18)