Lambert Mende dénonce des actes hostiles dans le déroulement de la campagne électorale

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, a condamné vendredi 14 décembre à Kinshasa les entraves délibérées et des actes hostiles dans le déroulement de la campagne électorale. Celle-ci est émaillée de cas violences dans certaines villes de la RDC.

La campagne électorale, lancée le 22 novembre dernier, est marquée par « une agitation assez préoccupante ; car, fondée un regain de tension ponctuée de débordements et d’incidents plus ou moins graves », a fait remarquer Lambert Mende.

Cette agitation, selon lui, « participe d’un plan prévisible ; car, notoirement concocté par des individus ou groupes d’individus, qui n’ont jamais fait mystère de leur volonté radicale de saboter ce processus électoral.»

/sites/default/files/2018-12/141218-p-f-lambert_mende_bon.mp3

Avant la fin des enquêtes lancées au sujet de l’incendie dans la nuit du 12 au 13 décembre d’un entrepôt de la CENI à Kinshasa, Lambert Mende estime qu’elle « procédait de la même logique criminelle. »  Néanmoins, le Gouvernement dit avoir pris des dispositions pour élever le niveau de sécurité.

La campagne électorale doit se clôturer officiellement le 21 décembre, soit 48 heures avant la date des scrutins. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (175)
Ebola (58)
FARDC (54)
Kinshasa (36)
Beni (36)
Ceni (32)
Monusco (31)
FCC (28)
élection (26)
Yumbi (25)
Linafoot (23)
Sécurité (23)
Corruption (23)
Mazembe (22)
Caf (22)
UDPS (22)