Elections 2018 : « La sécurisation du processus électoral est une mission régalienne de l’Etat congolais » (Monusco)

La porte-parole de la Monusco a rappelé la responsabilité des autorités congolaises pour la sécurisation du processus électoral. Au cours de la conférence de presse des Nations Unies mercredi 19 décembre à Kinshasa, Florence Marchal a déclaré que « la sécurisation du processus électoral, la sécurité des personnes et de leurs biens, y compris lorsque ces personnes exercent des libertés fondamentales ou leurs droits politiques, et la responsabilité du maintien de l’ordre sont des missions régaliennes de l’Etat congolais ».

Florence Marchal a saisi l’occasion pour rappeler succinctement le mandat actuel de la MONUSCO tel que défini par le conseil de sécurité de l’ONU.

« Notre mandat est axé sur la protection des civils, et c’est la raison pour laquelle aujourd’hui, comme hier, comme demain, nos militaires et nos policiers sont disponibles, et si nécessaire, ils recevront de la part de la Mission des instructions appropriées à la situation », a rappelé Florence Marchal.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner