ACP : « Le ministère public demande la confirmation des résultats provisoires du scrutin présidentiel »

Revue de presse du mercredi 16 janvier 2019.

La bataille électorale s'est transposée devant la Cour constitutionnelle. Dans son avis rendu le 15 janvier, le ministère public a demandé à la Cour constitutionnelle de confirmer les résultats provisoires des scrutins proclamant Félix Tshisekedi Président de la République, indique l’Agence congolaise de presse (ACP).

La Cour constitutionnelle qui siégeait mardi, en matière de contestations des résultats de l’élection présidentielle, a examiné la requête en annulation introduite par Martin Fayulu, coordonnateur du regroupement « Dynamique de l’opposition ».

Selon Actu30.info, les avocats mandatés par Martin Fayulu estiment que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) avaient illicitement publié les résultats électroniques provenant des clés USB en lieu et place des résultats manuels.

Pour eux, les résultats des clés USB sont manipulables à souhait. C’est ainsi qu’ils exigent le recomptage manuel des PV bureau de vote par bureau de vote, ajoute le média en ligne.

Mais pour le ministère public, la Cour constitutionnelle devrait déclarer « irrecevable » la requête de Martin Fayulu portant sur le « recomptage manuel » des voix de l’élection présidentielle du 30 décembre, renseigne Actualité.cd

Dans son réquisitoire, le ministère public déclare que Martin Fayulu, n’a pas fourni à la haute juridiction des procès-verbaux (PV) et des fiches des résultats qu’il affirme détenir afin de faciliter le travail des juges.

Loin des juges en toges de la Cour constitutionnelle, Cas-info.ca décrypte les chiffres de la CENI concernant les voix obtenues par les 21 candidats à la présidentielle et révèle « un écart troublant » entre la somme des voix obtenues par challengers et le suffrage valablement exprimé.

Selon le taux de participation fourni par le président de la CENI, 18 329 318 électeurs s’étaient mobilisés le 30 décembre 2018. Soit beaucoup moins que les 38 542 138 qui étaient attendus. En enlevant bien entendu les quelques 1,2 millions de Beni, Butembo et Yumbi, écartés des scrutins pour raison de santé et de sécurité, poursuit le média en ligne.

Au final, selon la CENI, seulement 18 280 820 de suffrages ont pu être valablement exprimés. Mais il y a un problème que détecte le site d’informations el ligne : après la sommation des voix obtenues par chacun des 21 candidats, ce ne sont plus ces 18 280 820 qui apparaissent au tableau d’affichage, mais 18 286 617 voix. Soit 5 797 de votes de plus « qui semblent venir de nulle part. »

Dans un autre registre, Zoom-eco.net informe que le taux de change est redevenu à son niveau initial, soit 1 640 Fc le dollar américain.

A la suite de la fluctuation factice due à l’annonce de la victoire de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo à la présidentielle, ce taux avait baissé pour atteindre 1 300 FC pour un dollar USD. Cette situation n’aura duré que cinq jours pour des raisons évidentes, constate le média en ligne.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (69)
Ceni (57)
Ebola (51)
FARDC (46)
Monusco (39)
Beni (39)
Caf (36)
Kinshasa (34)
Vclub (28)
Mazembe (26)
Sécurité (22)
Lamuka (21)
FCC (20)