RDC : Joseph Kabila exhorte les forces politiques à une coalition pour « un Congo fort et prospère »

Dans sa dernière allocution à la nation ce mercredi 23 janvier 2019, Joseph Kabila président sortant de la République Démocratique du Congo a exhorté les forces politiques issues des élections du 30 décembre dernier à former une coalition pour un « Congo fort et prospère ».

Le dernier message de Joseph Kabila à la nation aura duré 14 minutes 30 secondes.

Le chef de l’Etat congolais qui va passer la main jeudi à son successeur a succinctement dressé le bilan de ses 18 ans au pouvoir. Joseph Kabila s’est félicité de la réunification du pays écartelé à son accession au pouvoir, en janvier 2001, en « autant des principautés qu’il y avait des chefs de guerre ».  

« Grace à la mobilisation de l’ensemble de notre peuple, aux dialogues permanents avec les forces politiques et sociales, à l’action de nos vaillantes forces de défense et de sécurité –  chaque jour mieux équipées, plus professionnelles et efficaces – à une diplomatie agissante, à des reformes institutionnelles courageuses notamment la décentralisation et la récente révision du code minier, et à une politique monétaire et une gestion des finances publiques rigoureuses, le pays a été pacifié et réunifié, l’économie stabilisée, puis relancée, la reconstruction engagée, […] et les avancées sans précédent enregistrées en matière de démocratisation et de l’instauration de l’Etat de droit », s’est réjoui le président Kabila.   

Le chef de l’Etat congolais a félicité son peuple qui s’est rendu aux urnes le 30 décembre dernier dans le calme, se félicitant que pour la première fois le pays a financé seul l’organisation de ses élections. Des élections qui ont ouvert la voie à un transfert pacifique et civilisé de pouvoir entre un chef de l’Etat sortant et un chef de l’Etat entrant, « rêve devenu réalité », affirme Joseph Kabila.

Le président congolais a aussi fait une « exhortation pressante » aux leaders politiques afin qu’ils coalisent leurs efforts et regardent dans la même direction, la majorité parlementaire n’ayant pas coïncidé avec la majorité qui a porté au pouvoir son successeur, le président élu Felix Tshisekedi Tshilombo.

Joseph Kabila en a ainsi appelé à « une coalition contre les forces prédatrices qui se sont liguées et qui tenteront toujours de se liguer pour s’accaparer de nos ressources naturelles sans contrepartie pour nos enfants. Coalition pour défendre y compris au prix du sacrifice suprême l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de notre pays. Coalition pour une prospérité partagée et une cohésion nationale chaque jour renforcée. Coalition pour parfaire les chantiers en cours et en ouvrir d’autres plus ambitieux dans le domaine des infrastructures, du développement agricole, de la transformation locales de nos ressources natures, du renforcement de notre leadership sur le continent et sur le marché mondial des minerais stratégiques. Bref une coalition pour un Congo fort et prospère », a plaidé Joseph Kabila.

A son successeur Felix Tshisekedi à qui il va passer la main « sans regret et sans remords », Joseph Kabila assure qu’il pourra compter sur lui chaque fois qu’il le souhaitera et que « l’intérêt du pays l’exigera ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires