Basoko : un civil abattu et un militaire brûlé vif par la population

Deux personnes ont trouvé la mort dans des conditions dramatiques dimanche dans le Territoire de Basoko, prvince de la Tshopo. Il s’agit d’un civil et d’un militaire.

Selon Jean-Pierre Elonga, président de la société civile locale, l’incident a eu lieu dimanche lorsqu’un des trois militaires du service des renseignements en mission dans cette partie a tiré à bout portant sur un civil à qui il voulait arracher un vélo dans la localité Yamokolo.

Ce drame a poussé les membres de la famille de la victime a emmené le cadavre au bureau administratif du territoire.

La population de Basoko qui venait d’apprendre la nouvelle est venu manifester son mécontentement. C’est alors les militaires ont commencé à tirer pour les disperser, affirme le président de la société civile locale.

La même source indique les tirs ayant épuisé les munitions, les civils se sont rués sur un militaire qu’ils ont passé à tabac avant de le brûler vif.  Les civils ont également saccagé le cachot de la police et  facilité l’évasion des neufs détenus qui s’y trouvaient, indique le commandant de la police locale.

L’administrateur du territoire intérimaire, Paul Baruti, annonce la tenue d’un conseil territorial de sécurité dès que le calme sera rétabli.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner