La MONUSCO disponible pour accompagner le processus dereddition des miliciens au Kasaï

Le chef de la division DD3R de la MONUSCO veut accompagner les autorités congolaises sur la question de la reddition des miliciens observée depuis quelques semaines aux Kasaï. Bruno Donat, en visite au Kasai-Central, a indiqué mercredi à Radio Okapi que la Monusco dispose des outils techniques opérationnels pour faire face à ce retour des miliciens qui viennent déposer leurs armes.

Mais le programme DD3R de l’ONU n’encourage pas cette pratique de remise d’armes contre de l’argent qui représente une solution à court terme et peut avoir un effet contraire, a expliqué Bruno Donat.

« Quand vous donnez de l’argent contre une arme, ça peut avoir un effet contraire, car on peut contribuer à créer un marché pour ces armes », craint le chef de cette division au sein de la MONUSCO.

Pour lui, il faut un suivi du combattant, de ses dépendants et même de la communauté. Tout ceci parce qu’«on ne peut pas faire un programme pour des personnes qui ont participé à une milice en les récompensant, et ne pas donner quelque chose en appui aux communautés», dit-il.

Bruno Donat préconise un suivi des miliciens qui se rendent en les accompagnant dans un programme DD3R sur le long terme. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner