Tshopo : la cité de Lowa sous contrôle d’une coalition des Maï-Maï

La coalition des Maï-Maï « portuguais » et de Thomas Mesandu contrôle, depuis mardi 12 février vers 20 heures, heure locale, la cité de Lowa dans la Province de la Tshopo. Lowa est un grand centre commercial du territoire d’Ubundu, à 125 Km au sud de Kisangani. Selon l’administrateur de ce territoire, ces Maï-Maï ont tiré des coups de feu qui étaient toujours mercredi en fin de matinée.

En nombre très réduit, les militaires des Forces armées de la RDC (FARDC) se sont repliés et observent l’évènement depuis la rive droite du fleuve Congo.

La grande partie de la population a déserté la cité depuis lundi 11 février dernier, pour se réfugier dans la forêt et d’autres localités environnantes. Une infime partie des habitants, déclare l’un des notables, est restée cachée dans les maisons lorsque les balles des rebelles ont commencé à crépiter.

Les trois chefs des secteurs qui composent Lowa à savoir Mituku-Basikate, Mituku-Bamoya et Walengola-Lowa ont traversé le fleuveet se trouvaient encore mercredi aux côtés des militaires.

Aucune autre activité n’est opérationnelle, mercredi matin à Lowa, excepté le service médical.

Dans les rues de la cité, seuls les rebelles chantent en tirent en l’air tout en prenant les boissons locales fortement alcoolisées.

Toujours selon l’administrateur du territoire, quelques heures avant l’arrivée des rebelles, le secteur Mituku-Bamoya, a été le théâtre d’un affrontement entre les partisans de l’ancien et du nouveau chef du groupement Bakeka. Les deux ne s’entendent pas, dit-il. Plusieurs personnes blessées à coups de machette ont été admises aux soinsà l’hôpital Masimango.

Pour le moment, l’autorité territoriale d’Ubundu, Simon Penzi, affirme être en train d’élaborer un rapport sur la situation sécuritaire de Lowa qu’il transmettra aux autorités provinciales de la Tshopo.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner