Nord-Kivu : la MONUSCO remet quatre sources fontaines à la mairie de Beni

La MONUSCO a remis, mardi 19 février, à la mairie de Beni quatre sources fontaines construites sur financement propre à hauteur de 63 000 USD. Selon M. Omar Aboud, le chef de bureau de la Mission onusienne à Beni-Butembo-Lubero, ce don s’inscrit dans le cadre des projets à impact rapide, (QUIPS) de la MONUSCO. La construction de ces fontaines vise à lutter contre les actes de violence dont les femmes qui vont puiser de l’eau de l’eau sont victimes.

Les sources fontaines vont aussi permettre de lutter contre certaines maladies hydriques, auxquelles sont exposés les enfants et les femmes dans la ville de Beni.

Ce projet avait été soumis par la mairie de Beni pour desservir en eau potable, des milliers d’habitants à travers plusieurs quartiers périphériques de la ville de Beni notamment à Rwangoma dans la commune Beu, Muzambayi en commune Rwenzori, Pasisi dans la commune Mulekera et Bunzi dans la commune Bungulu.

« C’est pour remédier à cette situation que le maire de la ville avec l’appui technique de l’ONG APPEL, nous a soumis un projet d’aménagement de quatre sources dans les quartiers de Mulekera, Bungulu, Beu et Rwenzori. Vu l’importance de ce projet pour les populations, la MONUSCO n’a ménagé aucun effort pour mobiliser des fonds nécessaires à la réalisation de ce projet dont le financement s’élève à 63 072 dollars américains », a indiqué M. Omar Aboud.

Le chef de bureau de la MONUSCO a en même temps appelé les populations de ces quatre communes et les membres du comité de gestion de ce projet d’en faire un bon usage pour le bien-être de la population.

Les bénéficiaires de ces quatre sources fontaines ont salué ce don.

« Nous souffrions sérieusement par le manque d’eau. C’est pourquoi nous remercions vivement la MONUSCO et nous vous prions de continuer de penser à nous », a déclaré un des habitants bénéficiaires de ce don.

Le maire de Beni, Nyonyi Bwanakawa, estime que ce projet s’inscrit également dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, en ce sens qu’il permettra désormais à la population d’épargner l’argent qui était jadis destiné à se faire soigner des maladies d’origine hydrique.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner