Corruption présumée des députés provinciaux pour l’élection des sénateurs

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) dénonce la corruption à grande échelle des députés provinciaux par des candidats gouverneurs et sénateurs.  L’ECC dit détenir des faits palpables de cette corruption et entend les mettre à la disposition du parquet pour une éventuelle instruction.

Entre temps, certaines personnalités politiques et candidats au scrutin sénatorial et au gouvernorat des provinces ont retiré leurs candidatures et dénoncent également ces faits de corruption.

-Comment commentez-vous cette actualité ?/sites/default/files/2019-02/26022019-a-f-pa-web_-00.mp3

 

 

Thème du mercredi 27 février 2019

Le Front commun pour le Congo, une coalition électorale de l’ancienne majorité présidentielle, se mue en plateforme de gouvernement.

Les chefs des regroupements politiques membres du FCC ont réaffirmé leur fidélité et leur loyauté à Joseph Kabila leur autorité morale.

Une certaine opinion estime que la majorité parlementaire est désormais dégagée. Une autre opinion pense le contraire.

-Qu’en pensez-vous ?

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner