Sanctions américaines : la MP attend de la RDC « une réplique vive et appropriée »

La Majorité présidentielle (MP) s’insurge contre les sanctions prises la semaine dernière par les Etats-Unis d’Amérique contre certaines personnalités congolaises. Son porte-parole, André-Alain Atundu, l’a déclaré mercredi 27 février au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, appelant les autorités de la RDC à faire « une réplique vive et appropriée » à ces sanctions.

« La Majorité attend des autorités nationales et de tous les patriotes une réplique vive et appropriée afin de ne pas porter atteinte à la dignité de tout un peuple », a affirmé André-Alain Atundu.

Les Etats-Unis ont sanctionné cinq personnalités congolaises en raison de leur implication dans une corruption importante liée au processus électoral. Il s’agit de Corneille Nangaa, président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ; Marcellin Mukolo Basengezi, conseiller du président de la CENI ; Norbert Basengezi Katintima, vice-président de la CENI ; Aubin Minaku Ndjalandjoko, ancien président de l’Assemblée nationale ; Benoit Lwamba Bindu, président de la Cour constitutionnelle. Dans un communiqué publié vendredi 22 février, le département d’Etat indique que ces sanctions concernent la restriction des visas.

Le porte-parole de la MP estime par contre que ces compatriotes doivent être traités en véritable héros :

/sites/default/files/2019-02/280219-p-f-andre_alain_atundu-00.mp3
 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner