L’Observateur : « Entre Ensemble et Lamuka, est-ce le divorce ? »

Revue de presse du jeudi 28 février 2019

Après la déclaration d’Ensemble pour le changement reconnaissant Félix Tshisekedi comme Président de la République en exigeant la décrispation politique totale, les médias s’intéressent ce jeudi aux réactions dans la classe politique et dans ce regroupement politique.

Au regard de la récente déclaration d’Ensemble, L’Observateur note que cette première force de l’opposition s’oriente vers une sortie de la coalition électorale Lamuka formée autour de l’opposant Martin Fayulu. « L’objectif pour lequel Lamuka a été créé n’est plus à l’ordre du jour » avait déclaré Delly Sesanga, cadre d’Ensemble, cité par L’Observateur. Bien avant que le vice-président de cette plate-forme, Pierre Lumbi, n’affirme que « cette dynamique du combat pour la vérité des urnes a atteint ses limites ».   

De son coté, Cas-info.ca évoque « la pagaille » au sein d’Ensemble en évoquant la réaction d’un autre cadre de ce regroupement politique. Cette réaction émane de Francis Kalombo pour qui « la déclaration de Lumbi n’engage pas Katumbi qui est toujours dans Lamuka ».

« Moïse Katumbi n’a pas encore parlé. Au moment venu, il va donner sa position. Je tiens à confirmer pour vous dire, en tant que son porte-parole, Moïse Katumbi est toujours dans Lamuka. Moïse Katumbi est respectueux de sa signature. Il a signé avec les cinq autres leaders à Genève, si Moïse veut quitter Lamuka, ça serait après consultation avec les autres partenaires qui font cette force », a déclaré Francis Kalombo cité par Cas-info.ca.

Pour expliquer ce climat qui caractérise actuellement ce regroupement de l’opposition, Congoprofond.net évoque aussi cette controverse chez les “Katumbistes” en parlant de Gabriel Kyungu wa Kumwanza qui refuse de faire l’opposition à Felix Tshisekedi.

“Il y a opposition et il y a combat. Moi qui vous parle, je ne suis pas dans l’opposition vis-à-vis du pouvoir actuel, donc je suis dans le combat sur les grands principes, par exemple pour les droits de l’homme, de justice et de paix. Ça c’est le combat que je mène. Je ne peux pas combattre le pouvoir actuel, je me retrouve dans ce pouvoir-là. Je ne suis pas sur une liste d’une quelconque opposition. Voilà, c’est clair…”, a déclaré mercredi Gabriel Kyungu cité par Cas-info.ca.

Par ailleurs, la coalition de Moïse Katumbi exclut toute participation au sein du gouvernement du nouveau régime de Tshisekedi, rapporte pour sa part Politico.cd. « Nous ne sommes pas intéressés par des postes, ni par une participation au gouvernement », a affirmé à Politico.cd sous le sceau de l’anonymat un cadre d’Ensemble.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (169)
Ebola (69)
FARDC (58)
Beni (31)
Unpc (30)
FCC (26)
Ceni (25)
Lamuka (25)
Ituri (24)
Sécurité (24)
JED (22)
Djugu (22)
Kinshasa (22)
ADF (21)
Corruption (20)