RDC : les ex-M23 auront à choisir entre l’armée et la vie civile

Le sort des ex-combattants du M23 rapatriés volontairement mardi dernier à Goma dépend du choix qu’ils auront à opérer à la base de Kamina ou ils seront cantonnés dans le cadre du processus de leur prochain encadrement, a affirmé jeudi le major Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole de la 34e région militaire des FARDC.

« Pour savoir ce qui leur est réservé, sachez que les familles ou les dépendants vont tous rentrer dans leurs familles respectives », a dit le major Ndjike. Mais pour ce qui est des combattants, il fait savoir qu’ils iront à Kitona où ils auront à opérer un choix.

« Ceux qui vont opter pour l’armée, il y a un processus, ils seront réintégrés dans les Forces armées de la République Démocratique du Congo, après avoir suivi ce processus. Et ceux qui vont opter pour la vie civile, il y a aussi un processus et vont finalement rentrer dans la vie civile », a précisé le porte-parole.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner