L’Avenir : « Report des élections des sénateurs et des gouverneurs : Nangaa rejette la demande du PGR »

Revue de presse du lundi 11 mars 2019

La presse de Kinshasa commente ce lundi la réaction de la CENI à la demande du procureur près la Cour de Cassation, Flory Kabange Numbi de reporter les élections des Sénateurs et gouverneurs à cause des soupçons de corruption.

Dans un courrier du 9 mars 2019 adressé à Corneille Nangaa, président de la CENI, rapporte L’Avenir, le Procureur près la Cour de cassation, M. Flory Kabange Numbi demande le report des élections des Sénateurs et des gouverneurs de provinces à la suite des allégations de corruption entourant ces élections.

La CENI, à travers son président, explique qu’avant toute décision de culpabilité rendue par un juge, tous les députés provinciaux sont présumés innocents, renseigne le journal. Par conséquent, il n’y a pas lieu de leur priver l’exercice de leurs prérogatives.

En outre, ajoute le quotidien qui reprend les propos de cette institution d’appui à la démocratie, la CENI est une institution indépendante qui n’a pas à subir des injonctions d’un Procureur général, avant toute décision de justice.

L’ACAJ soutient la décision de la CENI sur le maintien des élections en dépit de la demande du PGR, note pour sa part Actualite.cd.

« Le PGR près de la Cour de cassation a ignoré les appels lancés depuis longtemps. Il ne peut pas se lever seulement la veille des élections. Il ne peut pas demander cela aussi parce que cela violerait l’indépendance de la CENI », a rappelé Me Georges Kapiamba, président de l’ACAJ dans des propos repris par le site web. Pour lui, le PGR n’a aucune volonté de lutter contre la corruption.

Le président de la Ligue nationale pour les élections (LINELIT) et coordonnateur d’Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Jérôme Bonso affirme que le procureur près la Cour de cassation n’a pas le droit de faire une telle requête à la CENI car n’étant pas ”juge électoral”, rapporte 7sur7.cd.

Selon lui, le procureur Flory Kabange Numbi n’a ni qualité ni compétence de demander à la CENI le report élections des sénateurs et des gouverneurs de province, indique le site.

La Phare, pour sa part, constate qu’en décidant de passer outre la proposition du procureur Flory Kabange, la CENI laisse le désagréable sentiment d’avoir décidé de fermer les yeux sur la corruption. Compte tenu de la persistance dans l’opinion publique de l’idée que les 15 et 26 mars, les urnes vont sortir des gouverneurs et sénateurs corrupteurs, la crédibilité de ceux-ci risque d’être sérieusement entamée, conclut le tabloïd.

Toutes ces déclarations et réactions sont des procès injustes contre Flory Kabange, tranche pour sa part Forum des As.

Le procureur Flory Kabange Numbi a sollicité et non exigé le report des élections, fait remarquer le journal. Libre à la CENI d'accepter ou de rejeter la demande au nom de sa sacro-sainte indépendance vis-vis de tous les autres pouvoirs, poursuit le quotidien.

Le mérite du procureur près la Cour de cassation aura été d'avoir fait suite à la vague de soupçons de corruption autour des élections sénatoriales et des gouverneurs de provinces. Ce faisant, il a fait son devoir en prenant ses responsabilités, conclut le quotidien.

Les derniers hommages de la Nation à Gizenga

Les tabloïds kinois commentent aussi, dans un autre registre, les derniers hommages de la Nation congolaise à l’ancien Premier ministre Antoine Gizenga décédé le 24 février et inhumé dimanche 10 mars.

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a rendu un dernier hommage dimanche 10 mars, à l’ancien Premier ministre et secrétaire général du Parti lumumbiste unifié (PALU), Antoine Gizenga, au cours d’une cérémonie funéraire organisée en sa mémoire à la halle du Palais du Peuple, dans la commune de Lingwala, renseigne L’Avenir.

Le journal note que plusieurs personnes ont été mobilisées pour rendre les derniers hommages à celui dont le combat aura marqué tout un pays.

Le Chef de l’Etat a salué, pour la circonstance, la mémoire d’un baobab politique qui l’a beaucoup inspiré dans sa carrière, mentionne Le Phare.

En effet, le Président de la République et plusieurs autres personnalités congolaises, notamment le Président honoraire Joseph Kabila et l’actuel Premier ministre, Bruno Tshibala ont pris part aux obsèques du Patriarche Gizenga, détaille Cas-info.ca.

Bruno Tshibala, dernier Premier ministre de Joseph Kabila, a salué la mémoire d'un homme qui "s’est battu pour que le Congo recouvre sa souveraineté et la conserve", rapporte Actualite.cd.

« Il a lutté pour la dignité du peuple congolais. Comme Premier ministre, il a laissé un exemple de modestie et de l’amour de la patrie. Il nous a donné également un exemple de calme et de sérénité quelle que soit la tournure des évènements », a dit Bruno Tshibala dans les propos repris par le site web.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

RDC (132)
Ebola (73)
FARDC (64)
Djugu (45)
Léopards (43)
FCC (37)
Can 2019 (28)
Lamuka (25)
Ituri (25)
Beni (23)
Unpc (22)
JED (21)
ADF (20)
Sécurité (19)
Ceni (19)