RDC : comment mettre un terme définitif aux brutalités policières ?

Le 15 mars de chaque année le monde célèbre la Journée mondiale contre la brutalité policière. En RDC, plusieurs manifestations publiques organisées ces derniers temps ont été encadrées par la police sans incident.

Certains observateurs encouragent la police congolaise et souhaite la consolidation de sa professionnalisation.

-Comment réagissez-vous?

/sites/default/files/2019-03/20190315-pa-police-et-manifestations-site.mp3

Thème du lundi 18 mars 2019

Dans une décision publiée la semaine dernière, le chef de l’Etat a suspendu le ministre des affaires foncières pour  insubordination. Dans une autre décision, Il a suspendu le Directeur général  de la SCTP, ex-Onatra et son adjoint ainsi que les responsables  de l’autorité de régulation de la poste et des télécommunications (ARPTC), tous pour mauvaise gestion.

Selon le Directeur de cabinet du chef de l’état, Vital Kamerhe, ces décisions rentrent dans le cadre de la lutte contre l’impunité.

Comment commentez-vous cette actualité ?

 

 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner